Actualités

⇲ Les actus du monde de la musique indépendante

Découverte du Printemps : un gage de professionnalisme

par , publié le 28/04/2012 sous Festivals.

Découverte du Printemps : un gage de professionnalisme

La 35ème édition du Printemps de Bourges est déjà bien avancée. On ne présente plus le festival berrichon dont l'influence rayonne au-delà de l'hexagone. Il oriente depuis plusieurs dizaines d'années l'angle artistique de la scène musicale indépendante lors de la période estivale, et c'est grâce à lui que beaucoup de festivals ont pu faire leur place en France. Pour n'importe quel groupe, être programmé au Printemps de Bourges est une forme de reconnaissance de son talent, mais aussi de son professionnalisme.

L'événement est depuis toujours une référence pour l'industrie musicale française qui s'y retrouve avec toujours beaucoup de plaisir. D'ailleurs, les organisateurs ont compris cette importance il y a longtemps et leur notoriété bien acquise a permis l'apparition des premières Découvertes du Printemps de Bourges en 1986.

Les Découvertes du Printemps existent grâce aux multiples antennes implantées dans chaque région. Le Réseau Printemps fait ressortir une multitude d'artistes prometteurs dont la qualité artistique et la démarche professionnelle n'ont de preuves à faire qu'au public qui n'a pas encore eu la chance de les connaitre.

Plusieurs noms encore connus aujourd'hui ont reçu le soutien de ce dispositif. On pense notamment aux Hot Pants de Manu Chao puis à la Mano Negra mais aussi aux Têtes Raides et à Zebda. Plus récemment, l'édition 2004 avait mis tous les projecteurs sur Nosfell qui a su charmer le public et les professionnels dès sa première prestation.

The Elderberries ou Kid Bombardos sont encore en activité. D'autres ont connus une progression fulgurante tels que Cocoon, Féloche, Chinese Man ou Beat Torrent. Et il faut savoir que la liste de ces artistes est beaucoup plus longue que les quelques exemples que je viens de vous citer !

En ce qui concerne les éditions récentes, il est encore difficile d'estimer l'impact du passage d'un groupe avec suffisamment de recul. Si je vous cite Skip the Use, Peau, Cabadzi, Cheveu ou Le Skeleton Band, il est peu probable que vous ne connaissiez pas déjà ces noms, surtout si vous êtes du genre à courir les concerts et les blogs musicaux. Ce sont des exemples typiques de groupes à forte personnalité artistique qui s'étaient déjà inscrits dans une démarche professionnelle sérieuse, bien avant d'être repérés par une antenne du Printemps.

La qualité artistique n'est pas le premier critère de sélection du Réseau Printemps, on laisse cette appréciation à chaque individu. Cependant, passer devant un jury du réseau avec brio est le gage d'une démarche professionnelle poussée, d'un travail de veille et de relations publiques obligatoire et dont la conséquence est une « reconnaissance » du milieu envers ces artistes.

Plus qu'une occasion d'être apprécié par un public curieux, partager la scène des Découvertes du Printemps de Bourges est ainsi l'opportunité d'être repéré par les tourneurs, les labels et les producteurs de tous horizons.

Fin avril, tout le petit monde professionnel de la musique en France se donne rendez-vous au Printemps pour y dénicher de nouveaux talents. Bien sûr, leurs yeux sont d'abord portés sur les groupes choisis par le Réseau Printemps. Pendant quelques jours, ils vont comparer les concerts, les styles et les prestations puis échanger leurs remarques.

C'est ensuite à chaque artiste de choisir la voie qui lui convient. Certains peuvent se tourner vers l'offre des majors comme Jive Epic (Sony) tels que Mustang. D'autres préféreront la démarche des indépendants comme le notable label Irfan où a signé Lyre le Temps.

Le Printemps de Bourges, son réseau et ses Découvertes du Printemps de Bourges, c'est un label de qualité. On peut se mesurer à d'autres groupes devant une multitude de professionnels et un public nombreux et exigeant. C'est aussi une expérience unique que de pouvoir se confronter à la démarche d'autres artistes et aux critiques constructives de tous ceux qui assistent aux concerts.

Url raccourcie : http://www.monpetitdisquaire.com/actualites/23/

A lire également :

Jazz ou classique ?

par sigrid, publié le 05/01/2014

Pour célébrer 2014, nous vous présentons Almah, le dernier album du contrebassiste Avishai Cohen, composé pour son trio accompagné d'un quatuor à cordes et d'un hautbois.On a plaisir à retrouver pour les mois à venir la contrebasse d'Avishai Cohen, le piano de Nitai Hershkovits et le batteur prodige Yoram Lachish. ...

Un groove doux et furibond

par sigrid, publié le 15/11/2013

Ibrahim Maalouf nous propose un magnifique album, Illusions. L'artiste franco-libannais, qui a glané récemment une seconde Victoire du Jazz, nous livre un opus extrêmement convaincant. Le compositeur aguerri ré-invente son jazz, par des trouvailles rythmiques, modernes ou orientales.Pas loin du funk, du rock voire de l'electro, parfois méditative, la musique ...

Le jazz généreux de Gregory Porter

par sigrid, publié le 05/10/2013

Après une ascension fulgurante (deux premiers albums en deux ans), Gregory Porter sort son troisième disque. Il est devenu un jazzman incontournable, et vient de signer chez Blue Note, le célèbre et mythique label jazz.Il a commencé à chanter le gospel avant de se produire rapidement en première partie d'artistes ...